Intelligence émotionnelle

Dans un environnement toujours plus marqué par l’intelligence artificielle, où toute émotion est réduite à néant, il est plus que jamais essentiel d’être doté d’une bonne Intelligence Émotionnelle pour nourrir le lien indispensable à toute œuvre, à savoir, l’humain.

 

Toutes les intelligences sont requises pour bien se développer dans notre société en mutation constante.

 

L’agilité se veut à la fois intellectuelle, relationnelle ou encore sociale et se présente sous la forme de soft skills dont tout recruteur souhaite percer le secret.

 

Des années durant, la performance prédictive du collaborateur reposait sur un juste équilibre de son savoir, combiné à son savoir faire et à son savoir être. Force est de constater que ce triptyque ne se suffit plus.

 

Une dimension supplémentaire, que nous pourrions qualifier de « savoir par-être », s’invite avantageusement en la qualité d’Intelligence Emotionnelle. Savoir par-être ou paraître dans le sens de ce que je dégage.

 

Tandis que le monde des émotions a souvent été opposé à celui de la rationalité et du QI, il est aujourd’hui indispensable de prendre en compte toutes les manifestations issues des différentes intelligences pour se projeter efficacement dans l’avenir. L’émotion et la raison ne s’opposent pas : c’est en fait une seule et même chose mais à un stade de développement et de manifestation différent.

 

Les émotions font bel et bien partie de notre bien-être .

 

La peur nous permet de mieux organiser notre vie, la tristesse nous incite à pardonner ou à oublier, la joie quant à elle est précieuse car elle constitue notre émotion de base. La joie est la seule émotion qui est clairement positive.

 

Synonyme d’enthousiasme, elle entraîne avec elle de nombreux bienfaits (sérénité, positivisme…) qui peuvent être contagieux par ricochés directs (signe de reconnaissance) ou par capillarité (par exemple donner une vision positive qui trouvera écho auprès de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise, du top management aux ateliers).

 

L’intelligence émotionnelle est aussi ce qui nous permet de détecter ce qui empêche ma joie et de switcher de la perception du verre à moitié vide à celle du verre à moitié plein.

 

Ces émotions qui nous animent permettent de signaler un changement, réel ou imaginaire entre soi, les autres ou notre environnement.

 

L’Intelligence Emotionnelle aide à trouver une réponse adaptée et efficace dans des situations impliquant des interactions sur le plan professionnel et personnel.

 

Elle peut être développée par un travail sur soi, de façon autonome ou grâce à un accompagnement de type coaching.

Contrairement aux compétences rationnelles, les compétences émotionnelles ne sont pas innées, mais acquises et enrichies au fur et à mesure des expériences de la vie.

 

Howard GARDNER avait distingué 8 formes d’intelligences dans les années 70, arguant que l’homme n’a pas qu’une seule intelligence mais dispose de multiples intelligences qu’il définissait en 4 types :

 

L’intelligence émotionnelle, trouve ainsi tout son sens avec une application transversale venant à chaque fois apporter une dimension imprégnée des soft skills. Après tout, nous sommes intelligents de toutes nos émotions, non ?

 

Savoir utiliser ses émotions et ses sentiments, ainsi que ceux des autres, permet de mieux distinguer toutes les informations pour orienter son comportement et ses pensées.

 

Il devient indispensable d’être aligné avec soi-même, comprendre ses propres émotions qui sont autant de petits moteurs qui nous mettent en mouvement (e-motion) pour mieux pouvoir accueillir celles des autres.

Ignorez vos émotions, tôt ou tard elles ressurgiront de façon consciente ou inconsciente, physiquement ou psychologiquement.

 

Revenir à un état émotionnel stable et constant ; celui de la joie ; est souhaitable pour conserver un bon équilibre sur le plan professionnel et personnel.

 

Charge à chacun d’identifier les éléments d’un bon alignement entre « sa tête, son cœur et son corps » ou, a minima, d’accepter d’être mis en mouvement par ses / des émotions.

Cette démarche mettra en lumière la multitude d’informations transmise par nos émotions.

 

 

Murielle D’EMILIA – PerfHomme Ile-de-France Nord

Frédéric MEVEL – PerfHomme Auvergne Rhone Alpes, Clermont-Ferrand