Propos recueillis auprès de Charlotte VALLADIER, Responsable Ressources Humaines du groupe TEXPROTEC.

 

  Présent depuis 5 générations dans la fabrication de textiles techniques tressés, le groupe TEXPROTEC poursuit son développement autour d’une politique d’innovation forte. Le groupe développe notamment des solutions de gaines de protection de câbles et de tuyaux ainsi que des tresses de conduction à destination de secteurs de pointe : Énergie, Ferroviaire, Automobile, Aéronautique, Électrique, Industrie Mécanique, Médical.

 

Texprotec

 

   Au-delà d’un savoir-faire constamment renouvelé, une des particularités du groupe réside dans sa localisation au sein du bassin d’emploi du Livradois Forez. De cette particularité est née une identité forte, initiée par les fondateurs du groupe TEXPROTEC, que Pierre OMERIN (Président) et ses équipes font vivre au quotidien. Charlotte nous en parle avec beaucoup de sincérité lorsqu’il s’agit de parler de l’entreprise qui l’a vue grandir et qu’elle accompagne désormais sur tous les sujets RH.

Interrogée sur la question du recrutement chez TEXPTROTEC, Charlotte dévoile des pratiques clairement différenciantes par rapport à ce qui se fait ailleurs.

 

   Avec un doublement des effectifs de production depuis septembre 2019, il faut trouver les arguments pour séduire !

 

   Justement, la séduction, l’attractivité, n’y a-t-il pas quelque chose à creuser sur ce point ?

 

  Les entretiens sont menés de façon plutôt informelle, « l’objectif est d’apprendre à connaître les gens, découvrir qui ils sont véritablement et comprendre ce qu’ils recherchent à l’instant T et dans quelques années. L’entretien de recrutement est avant tout une rencontre. ».

 

   Au détour de rencontres, de dialogues à bâtons rompus, le candidat peut ainsi découvrir la culture d’entreprise et sentir les valeurs qui animent le groupe. En procédant ainsi renchérit Charlotte, « nous souhaitons voir si ce que recherche le candidat se rapproche de nos attentes ».

Ces temps d’échanges sont valables pour tous les niveaux de collaborateurs recrutés, de l’atelier aux cadres. La pratique montre son efficacité car les gens bien intégrés restent, le turnover est faible.

 

   Si l’expérience peut s’avérer parfois déstabilisante pour certains candidats, habitués à des entretiens et processus très formels, Charlotte précise : « nous suivons les candidats tout au long du processus du recrutement, nous les rappelons afin de les rassurer par rapport à notre approche du recrutement […] TEXPROTEC cultive une culture d’entreprise différente, qui peut ne pas plaire à tout le monde […]. Malgré cette différence nous voulons conserver notre agilité, notre souplesse et l’adaptabilité des gens ».

 

Conscients de cette différence d’approche, TEXPROTEC travaille sa marque employeur et partage ses valeurs lors des entretiens. La preuve qu’industrie et marketing RH ne sont pas incompatibles.

 

 

   Si la question des compétences est bien réelle, TEXPROTEC a également pris le parti de valoriser le potentiel des candidats àl’embauche, de trouver « des gens qui ont envie de travailler, qui font preuve de bon sens […] que l’entreprise pourra également former ». Une tête bien faite, une forte motivation associée à un brin d’authenticité…

À compétences égales, Charlotte privilégie ces mad skills qui font de vous quelqu’un d’unique, avec une histoire et des expériences un peu atypiques ; des petits plus qui vous démarquent et tapent dans l’œil du recruteur.

 

   Dans un marché qui change où les entreprises sont cotées sur les réseaux Charlotte ajoute, « ce n’est pas nous qui choisissons le candidat, il faut lui donner envie de venir chez nous ! Pour recruter aujourd’hui, il faut clairement miser sur une culture d’entreprise, des conditions de travail – pas uniquement salariales – mais également d’apporter du confort aux gens, une ambiance sympa […] C’est à nous de proposer des solutions d’aide à la recherche immobilière, de la recherche d’emploi du conjoint, présenter les associations […] c’est à nous de vendre tout cela ».

 

   Au travers de ce témoignage nous percevons toute la subtilité du recrutement et la nécessité de sortir des canons traditionnels pour rester devant dans la course aux talents ! Attirer, intégrer, former, fidéliser… les enjeux sont clairs !

 

Propos recueillis par Frédéric MEVEL, Auvergne Rhône-Alpes Clermont-Ferrand