Plus qu’un sujet d’actualité, la thématique de la confiance émerge actuellement dans toutes les entreprises, qu’elles le veuillent ou non !

Qu’est ce qui se cache derrière cette prise de conscience du monde de l’entreprise ?

Tout simplement des signaux de détresse envoyés par les salariés, l’émergence de nouvelles pratiques et comportements professionnels dans lesquels le dirigeant voit son rôle chamboulé pour passer de Directeur « autoritaire » à Directeur / Manager libérateur de talents.

C’est dans ces nouvelles pratiques que la confiance prend tout son sens dans la gestion et l’animation de ses collaborateurs. Les dirigeants sont invités à laisser leurs collaborateurs se réapproprier leur entreprise et à leur faire confiance.

Aussi, faire confiance ne signifie pas « tout laisser faire », au contraire, c’est encourager à faire, défaire, refaire et libérer les initiatives.

En instaurant de la confiance dans les relations interpersonnelles, c’est toute l’organisation qui en tire le bénéfice : amélioration de la performance collective, augmentation de la satisfaction au travail, amélioration de l’engagement des collaborateurs… tout est dit !

Faites confiance à vos collaborateurs !

La dernière étude en date proposée par Gallup révèle que 11% des collaborateurs sont engagés (vont dans le sens et la vision de l’entreprise) et 28% sont désengagés (lutte contre l’organisation en place). Un chiffre surprenant qui témoigne toutefois de la réalité de la santé morale dans les entreprises et de la qualité de vie au travail.

Si Corneille disait dans le Cid « Trop de confiance attire le danger », l’inverse est également vrai… Si vous ne valorisez pas vos collaborateurs, c’est toute votre organisation qui patine, félicitez-les, vous décuplerez les résultats et leur engagement.

Le monde de l’entreprise est directement impacté par les évolutions sociétales et subit de front les lois du marché tant sur le plan économique que sur le plan social. Les entreprises sont désormais évaluées en permanence par les clients, les consommateurs et, de plus en plus, par leurs propres collaborateurs.

Cette évolution des mœurs et pratiques oblige les entreprises à être attractives en externe (marketing employeur) et surtout à valoriser les salariés en interne pour faire émerger les talents. Le management bienveillant peut être une des clés de la réussite et favoriser l’engagement des collaborateurs.

Aussi, sur le plan du management, il est important de revenir aux valeurs « basiques » : respecter les codes sociaux élémentaires (saluer ses collègues par exemple !), valoriser l’individu dans le groupe (reconnaissance !), écouter les limites propres à chacun ou encore encourager l’initiative (et ne pas sanctionner l’erreur…).

A l’image d’Apple et de son célèbre slogan « Think different », il est urgent de penser différemment dans les pratiques managériales, non pas pour suivre un phénomène de société, mais surtout pour répondre à une attente profonde des collaborateurs qui ont besoin de se sentir en confiance et aimés – dans et par – leur entreprise.